Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

BAGAGES

- 2 sacoches impermeables de 15 litres, de marque Ortlieb, que je pose sur le porte bagage avant. J’ai remonte le rabat de 6 cm environ, ce qui permet d’augmenter la contenance de 2 litres environ, soit une veste par exemple. J’ajoute un sac long et ciclindrique pour canoes Ortlieb pose sur le porte bagage arriere, ou un sac a dos de 50l ultra-leger, celui ci me sert de bagage a main dans l’avion et permet d'ajuster le volume de mes bagages. J’ai aussi une sacoche de guidon de 9 litres Arkel (Canada) modèle épuisé maintenant le nouveau modèle est plein de défauts dommage, qui peut servir de sac a main.

Le materiel pour les crevaisons se trouve dans un petit sac sous selle, mais que je pose accroche a la potence du guidon. Les autres outils sont au fond d'une sacoche avant. Le pneu pliable de rechange quand cest necessaire, est accroche par un tendeur au tube de selle. En cas de risque de vol, tout ca disparait dans les sacoches.

Enfin j’ai deux porte bouteille dans le cadre, avec une bouteille d'1.5l et l’autre une bouteille d’un litre ou la pompe du rechaud ou le thermos 1/2l, et un troisieme sous le cadre avec une bouteille d’un litre et demi.

- 2 antivols de niveau 4 au moins, genre ressort extensible, l’un pour lier le cadre et la roue avant a un poteau, l’autre pour toujours lier la selle au cadre, et la nuit joindre la roue arriere et fixer le tout a un poteau si possible.

- Un sac de couchage - 5 confort, qui se comprime, en plume.
si je vais dans le grand froid, je prend en plus un sac de couchage ete, ou je l'achete en chemin, et je les mets l'un dans l'autre
- Un drap de sac de couchage, ou sac a viande, quel horrible nom, en coton extensible, qui me permet de ne pas salir le sac de couchage, qui augmente la resistance au froid, ou qui me sert de sac de couchage quand il fait chaud.
- Un matelas mousse.

- Une tente pour deux personnes, impermeabilite 4000, 3 saisons, resistante a de tres forts vents, tres facile a monter et a demonter, autoportante style dome,
- un plastique tres fin et tres resistant pour mettre sous la tente et pour emballer la bici pour les transports

- Pour me laver un savon mis dans sa boite, une brosse a dent pour enfant ou pliable, un petit tube dentifrice, un petit peigne, Un rasoir a main avec des lames. La creme a raser, c’est tout simplement du savon que je fais mousser entre mes mains. une serviette de camping 50*70 super fine, et une petite trousse de toilette.
- Pour coudre une aiguille, une bobine de fil, et la pochette qui contient le tout, en toile.

- Comme habits pour rouler, une paire de gants de bici a doigts coupes, un short de bici en lycra, un T.shirt transpirant en polyester, une paire de chaussettes de sport, des chaussures de rando moyennes en goretex, et le casque, auquel j’ai ajoute des oreillettes en tissu epais pour proteger les oreilles du vent.
- Comme habits en plus je transporte 1 sweet shirt fin mais thermique, une doudoune avec capuche en synthetique, une veste longue en goretex, un slip, une autre paire de chaussette,
une ceinture avec cachette interieure a billets, des gants normaux ou moufles en polaire et un pantalon de randonnee.

- La carte type michelin de la region. et le guide descriptif genre guide bleu, avec note dessus les adresses petit budget du lonely planet
- Un compteur de kilometres basique, avec 4 fonctions, vitesse, kilometres parcourus dans la journee, kilometrage total, et l’heure.
- Un lecteur MP4 8 gigas, un telefone intelligent portable
- L’appareil foto numerique avec 2 batteries et Les chargeurs de batterie pour l’appareil foto et le telefone portable, et des memoires pour 3000 fotos.
- Une lampe de poche frontale.

- Pour manger, je mange surtout des boites, des pates, des biscuits, fromage, saucisson, pain, du yahourt, des fruits et des crudites, Je transporte un thermos d’un 1/2 de litre. J’ajoute un ouvre boite de camping, un couteau suisse a 15 euros, et une cuillere-fourchette. La tasse est comprise dans le thermos.
- Un rechaud, en l’occurence jai recemment achete MSR XGK, vu quil y a des pays ou ne se trouvent pas les bouteilles de gaz.
- une gamelle de camping d'un litre, si possible de forme adequate pour pouvoir mettre dedans le rechaud ou la cartouche de rechange
- une eponge et un briquet

- Comme medicaments de l’aspirine, une creme de desinfection, quelques pansements collants, une pince a epiler.
- un epurateur d'eau a ultra violet.


- Une sacoche de plus, que j’accroche au porte bagage arriere, de 20 litres Ortlieb, qui me sert pour la nourriture. Mais si je ne transportais pas la mandoline, qui prend la place d’une tente, je n’aurai pas besoin de cette sacoche.
- Quelque chose pour me distraire, moi la mandoline, d’autres un livre, le dessin, la couture, etc...

- J’eparpille dans toutes les sacoches le passeport, la carte de credit, l’argent local, les euros, le billet d’avion ou de transport, et j’ai deux porte monnaie, genre camping, avec courroie doublee d’un cable en metal antivol. Les cles du cadenas et des deux antivols de velo sont cousues aux porte monnaies pour ne pas les perdre. Les porte monnaies sont soit attaches aux sacoches avec un trombone par la courroie, soit la courroie est passee autour de la ceinture du pantalon, pour eviter le vol par pick poket. Quand je sors dans la rue, je ne porte qu’un des porte monnaie, et je ne porte qu’une fotocopie du passeport, jamais l’original, et un peu d’argent. Quand j’ai besoin d’utiliser le passeport ou la carte de credit, je fais un aller retour sans detour ni ballade, et je les repose aussi vite que possible a l’hotel ou au camping dans la cachette. Je precise que j’ai ajoute a mes sacoches Ortlieb de 15 l une fermeture a cadenas.

OUTILS

J’ai change toutes les vis du velo, pour n’avoir que 2 diametres, le diametre 5 et le diametre 6, avec tete alene. Pour la longueur j’ai 10, 15 et 20mm.
Cela me permet de limiter mon outillage. En plus je peux toujours emprunter des outils a une station service, un reparateur de bici, motos ou voitures.
Donc je transporte :
- une petite pince multiprise
- la cle speciale pour sortir la cassette de pignons arriere. Mais je n’ai ni la poignee, qui peut s’emprunter, ni l’outil a chaine pour bloquer les pignons, facilement remplacable par une cle a molette ou un etau.
- 2 cle alene, de diametre 5 et 6
- Une tete de cle a pipe pour ecrou de 10, la pince me sert de manche
- 3 demonte pneu
- Des rustines et de la colle
- Une pompe
- Un coupe chaine

- une cle a rayons
- Une cle plate de 13-15 pour demontre les pedales et suffisament fine pour demonter aussi les moyeux
- Un couteau suisse, avec 2 lames, un tire bouchon, un poincon, une pince a epiler, un decapsuleur et un ouvre boite, qui sert autant pour la cuisine que d’outil
- De l’huile en aerosol type uw40 et un pinceau pour nettoyer la chaine

PIECES DE RECHANGE

Avant chaque grand voyage, j’amene la bici chez le reparateur pour une revision generale, et je demande le changement de toutes les pieces qui ont deja bien vecu. Cela evite les grandes dificultes sur la route.
Tous les 1000 km je ressere toutes les vis, et je fais le tour de la bici pour voir si tout est en bon etat.
Aussi je ne roule pas sur la lune, et en consequence je peux toujours trouver du materiel ou faire un bricolage qui permet de continuer, au moins jusqua la prochaine ville. Au pire avec Internet je peux me faire envoyer des pieces partout.

Donc je transporte :

- un pneu pliable de 2.0 avec des crampons moyens si necessaire, au canada ce fut inutile, boutiques partout;
- une chambre a air, 2 quand je traverse des zones remplies d’epineux
- une paire de patins de freins
- le fusible qui relie le derailleur au cadre
- 2 rayons
- quelques lacets de plastiques de diferentes longueurs
- 2 attaches en metal tipe anneau, qui se serrent avec une cle ou une pince
- quelques vis alene de chaque modele, avec ecrous et rondelles, sois diametre 5 longueurs 12 et 15 et 20, et diametre 6 longueur 15
- un anneau de plomberie qui relie le porte bagage avant a la fourche

NOURRITURE

Je transporte en permanence un sachet de soupe avec cereales incluses, des biscuits, et une boite de thon, au cas ou je serai oblige de m’arreter sans l’avoir prevu, et donc sans nourriture:
Pour la route je transporte 250g de biscuits, 500g de pates et une boite de thon ou sardines par jour, si possible du pain et du gruyere, du lait en poudre et du muesli et du miel.
Je bois du the en sachet, avec du miel, et je transporte du the deja prepare dans le termos avec moi, ce qui me permet de le boire le long du chemin.
Pour l’eau, je transporte au moins un litre et demi, en plus du termos, souvent 2 litres et demi. Je bois toutes les eaux de robinet, de reservoir ou de puits, je demande l’eau dans les stations service et dans les maisons. Il m’arrive souvent de boire l’eau des rivieres. Il est tres rare que j’achete de l’eau minerale.
Par contre je bois souvent du lait coupé d'eau et avec du miel.
En plus je mange ce que je rencontre le long du voyage, fruits, melons, pasteque, avocats, tomates, concombre, carrottes, fromage, saucisson, chocolat, latí, viande, etc…
Et au moins une fois par semaine je m’offre le restaurant, si possible buffet a volonte. Et de temps en temps une bouteille de vin ou d’alcool local.
J’indique que je cuis la viande dans du jus de tomate en carton, qui ensuite me fait une soupe.

Tag(s) : #velo, #materiel, #bicycle

Partager cet article

Repost 0